La directive sur les rapports sur la durabilité des entreprises (CSRD) expliquée

La directive sur les rapports sur la durabilité des entreprises (CSRD) expliquée

Les entreprises européennes sont affecées par un nombre croissant de réglementations environnementales directement ou indirectement liées à la comptabilité carbone. Parmi ces réglementations, la directive sur les rapports sur la durabilité des entreprises (CSRD). t

Régine Castille
By
Régine Castille
December 12, 2023
# min read
Table of content

Link

La CSRD, pierre angulaire de la transformation durable de l'Europe

Au cours des deux dernières années, l'Union européenne a travaillé d'arrache-pied sur la directive sur les rapports sur la durabilité des entreprises (CSRD), un texte législatif majeur du Green Deal de l'UE. Le CSRD est un « une étape cruciale vers l'objectif de placer l'information sur le développement durable sur un pied d'égalité avec l'information financière. Des informations de qualité liées à la durabilité sont en effet essentielles à la transparence et à la prise de décisions. » (Patrick de Cambourg, président de l'EFRAG SRB)

Le 31 juillet, la commission a adopté l'ESRS, un premier ensemble de normes de reporting. Ces informations générales et liées à la durabilité ont été élaborées en coopération avec des cadres existants tels que la Global Reporting Initiative (GRI), le Carbon Disclosure Project (CDP), le Task-Force for Climate-related Disclosures (TCFD), afin de garantir l'harmonisation et la comparabilité des informations sur la durabilité. On estime que le CSRD affectera plus de 50 000 entreprises basées dans l'UE ou exerçant des activités sur le territoire de l'UE.

L'article suivant explique la portée, la chronologie et les principales caractéristiques de l'ESRS. Il montre comment Cozero peut aider les entreprises à s'aligner efficacement sur le CSRD. Chez Cozero, nous pensons que le CSRD va au-delà de la conformité réglementaire ; il doit plutôt être considéré comme un impératif stratégique pour que les organisations restent compétitives sur la voie d'une économie européenne sobre en carbone.

Quelles sont les entreprises concernées par la CSRD et quand les rapports doivent-ils être soumis ?

  • Grandes entreprises d'intérêt public basées dans l'UE soumises à la directive de l'UE sur l'information non financière (législation actuelle applicable aux sociétés d'intérêt public de plus de 500 employés)
  • Les autres grandes entreprises de l'UE remplissant deux des trois conditions seront tenues de faire rapport dans le cadre du CSRD :
    • 40 millions d'euros de chiffre d'affaires net
    • 20 millions d'euros d'actifs
    • 250 employés ou plus
  • Entreprises non européennes ayant réalisé un chiffre d'affaires net supérieur à 150 millions d'euros au cours de deux années consécutives
  • Les PME européennes cotées seront tenues de produire des rapports selon des normes simplifiées
  • Sur proposition de la Commission : normes volontaires distinctes pour les PME non cotées

Quelle est la structure de l'ESRS et quelles sont ses principales caractéristiques ?

Double évaluation de la matérialité : il y a deux dimensions de matérialité à évaluer, à savoir la dimension financière et l'impact. Une question de durabilité est importante d'un point de vue financier si elle est susceptible d'entraîner des effets financiers importants sur l'entreprise et d'influencer ses flux de trésorerie futurs et sa valeur d'entreprise. Une question de durabilité est importante du point de vue de l'impact si elle est liée à des impacts significatifs de l'entreprise sur les personnes ou l'environnement.

Les entreprises seront tenues de rendre compte de ces normes, qui concernent l'une ou l'autre dimension ou les deux. La double matérialité est la pièce maîtresse du CSRD, car elle définit l'étendue des informations et les domaines qui doivent être divulgués. Les entreprises doivent définir clairement une structure de gouvernance pour aborder les sujets importants de manière stratégique et collecter des données KPI physiques et monétaires pertinentes.

Structure des normes :

Présentation de rapports généraux sur la durabilité en même temps que les états financiers : L'un des principaux objectifs de la conformité future est la disponibilité et la robustesse des données sur la durabilité. Dans le cadre du rapport de gestion, les rapports sur le développement durable seront publiés au même niveau que les états financiers. En outre, les entreprises seront soumises à l'assurance de leurs données, ce qui nécessitera des pistes d'audit claires ainsi que des documentations et des contrôles des processus. La non-conformité peut entraîner des amendes.

Perspectives : Comment COZERO aide les entreprises à défendre la CSRD

1. Collaborez pour développer des capacités approfondies en matière de comptabilité du carbone et de décarbonisation stratégique

Les rapports sur le développement durable seront soumis à une pertinence et à une complexité sans précédent. Pour les entreprises, cela implique de développer des capacités de développement durable approfondies et étendues dans plusieurs domaines, notamment les émissions de carbone. En outre, un grand nombre de services internes doivent être impliqués et des ressources suffisantes doivent être disponibles.

Chez Cozero, nous ne nous contentons pas de fournir à nos clients des conseils sur la comptabilité carbone et l'action climatique, nous favorisons le renforcement des capacités : nos produits permettent à des organisations entières de travailler ensemble et de mieux comprendre a) les émissions des entreprises et des produits et b) comment s'engager dans des actions en faveur du carbone et développer un parcours de décarbonisation sur mesure.

2. Un moyen simple de garantir des rapports de haute qualité sur le changement climatique

Le CSRD accorde une grande importance à la précision et à la qualité des données. Une assurance qualité indépendante vérifiera non seulement l'exactitude des paramètres divulgués, mais prendra également en compte la plausibilité et la robustesse de la collecte des données et des méthodes de calcul. En outre, le règlement demande probablement aux entreprises d'utiliser un système de marquage lisible par machine pour communiquer des informations. Par conséquent, le rapport devra être préparé au format XTHML et les informations devront être étiquetées numériquement pour être disponibles dans la prochaine base de données du point d'accès unique européen (ESAP).

Chez Cozero, nous voulons nous assurer que vous établissez une comptabilité carbone précise et une stratégie de décarbonisation cohérente. Nous soutenons nos clients tout au long du processus de collecte et de saisie des données pertinentes sur l'empreinte carbone des entreprises et des produits, en effectuant une assurance qualité sur les calculs afin de détecter toute lacune dans les données. Alors que nos facteurs d'émission et nos méthodologies sont basés sur des recherches de pointe, les calculs sont exécutés automatiquement, ce qui garantit la précision. Enfin, notre objectif est de travailler sur les liens entre notre plateforme et le système de marquage numérique afin que nos clients puissent facilement diffuser des informations de manière croisée.

Related articles